Deux moyens radicaux pour stopper sa cyberdépendance !

Ra-di-caux !

Je crois qu’un des meilleurs moyens d’éloigner sa cyberdépendance est de se séparer de son support le plus addictif :

  • Tablette ?
  • Smartphone ?
  • Ordinateur ?
  • TV ?

> 1. S’en séparer. Stop ! Bye Bye cyberdépendance !

Admettre que l’outil est plus fort que moi, que mon addiction est plus forte que moi (c’est un des principes des programmes en 12 étapes pour stopper son addiction).

Bien-sûr, il faut garder le recours à internet, car nombre d’aspects de notre vie en dépendent.

> Par exemple, aller sur internet à la bibliothèque, au cybercafé, chez le voisin, l’ami, la famille…

> Ou surfer avec un contrôle parental (eh oui, il n’y a pas de honte).

Cela permet de ne pas avoir accès à certains sites, ou encore de paramétrer ses heures de connexion ce qui limitera son addiction.

Bien-sûr, ce n’est pas à vous d’avoir le code ! Mais une personne de confiance qui comprend votre situation, qui ne vous jugera pas.

Le fait de ne pas avoir chez soi ce support, va forcément en limiter l’utilisation sur votre temps total !

C’est comme les sucreries, le meilleur moyen de ne pas facilement en manger, est de ne pas en acheter pour en ramener à la maison.

S’il n’y a pas de sucreries dans les placards, cela laisse déjà du temps pour laisser passer l’envie.

Si tu n’as plus d’ordinateur ou de smartphone,
comment vas-tu faire pour y passer des heures ?

> 2. Planifier des activités édifiantes et plaisantes qui ne nous laissent pas le temps de nous adonner à notre dépendance !

L’addiction répond à un besoin, à une envie, à une nécessité d’éliminer la douleur, le stress et/ou d’aller chercher le réconfort, le lâcher prise, l’acceptation de soi, l’abandon, la récompense etc.

Pour cela, il faut planifier des activités « saines », qui nous plaisent, où nous n’aurons plus le temps de consommer notre produit de choix, car il faut se rendre au cours de danse, au cours de cuisine, au cours de méditation, aller voir notre cousin, aller nous entraîner, aller faire notre cours du soir…

Dans ce cas, il n’y a plus ou peu de temps d’aller consommer notre produit de choix, notre temps est déjà pris.

Il est très dur de se libérer d’une addiction et souvent, il y a des blessures cachées en dessous de nos compulsions ; d’où le travail thérapeutique indispensable pour progresser et abandonner nos anciennes « solutions ».

Si tu t’es engagé à des cours de théâtre, de sport ou encore une soirée entre ami.es, tu n’as plus le temps de surfer pendant des heures !

Bravo, vous cherchez des solutions, et je peux vous garantir que je vous ai déjà donné les éléments simples pour mettre à distance son/ses addictions.

Je serai heureux de savoir si vous avez testé ces deux solutions ! N’hésitez-pas à commenter et à partager vos ressentis !

J’ai écrit un autre article qui donne des astuces pour éviter de rechuter dans sa cyberdépendance, le voici : https://stop-cyberdependance.com/comment-eviter-une-rechute/

A bientôt !

Xavier :-).

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager ! :-)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

One thought on “Deux moyens radicaux pour stopper sa cyberdépendance !

  1. Merci Xavier pour ces bonnes idées ! Pour ma part j’aime passer du temps sur mon tapis de yoga, et aussi à bouquiner, ça permet d’alléger un peu le temps à surfer. J’ai aussi configuré un rapport de temps d’écran pour voir où j’en suis !

  2. Très bon article. Merci de nous sensibiliser à ce poison incidieux qui passe inaperçu. J’aime beaucoup les images aussi. Merci

  3. Bonjour Xavier,

    j’aime bien ton parallèle entre la conso de sucre et l’addiction aux écrans !
    Je me suis guérie du sucre depuis 5 ans et pour les écrans voici ce que je fais à la maison :
    1. pas de TV dans la maison,
    2. pas d’abonnement box/fibre. Mon mari et moi avons chacun un tel avec 40Go de data par mois (forfait 10€ chez SFR…).
    3. sélection des sources et types de contenu sur critères : Avec cette quantité de données, nous devons nous organiser pour travailler en ligne et télécharger quelques très bons contenus vidéo (tuto bricolage et divers, émissions pédagogiques, documentaires, dessins animés avec de “vrais” dialogues”,etc…) pour nos 3 enfants. Ils regardent après ce qu’ils veulent en autonomie parmi ce que nous avons téléchargé (les anciens contenus et les “nouveautés” du mois)
    4.nous avons bien sûr mis des blocages et alertes sur nos téléphones pour nous rappeler notre conso data et ne jamais dépasser le forfait.

    Outre les économies financières que cela génère, c’est aussi énormément de temps gagné et d’énervement familial en moins si je compare à ce que vivent les autres parents qui laissent le flux de data (contenus débiles, publicité, infox, trash news…) inonder la tête de toute la famille…

    Si tu es intéressé par les approches holistique de guérison des addictions, tu peux aller voir mon article qui parle surtout du sucre mais aussi un peu de l’addiction aux mauvaises nouvelles et à l’information : https://les-secrets-de-hashimoto.com/soin-holistique/

Laisser un commentaire